Pierre-Yves Rapaz se porte candidat au Conseil d’Etat

rapaz-pyPierre-Yves Rapaz dépose son dossier de candidature au Conseil d’Etat, dans le cadre du processus de désignation du candidat de l’UDC Vaud au gouvernement vaudois. Il s’engage résolument sur plusieurs thématiques cruciales qui impactent notre canton.

Une organisation policière cohérente et efficace

Dès la genèse de la réforme policière, Pierre-Yves Rapaz s’est engagé en faveur d’une police unifiée. L’actuel mitage territorial policier, entre polices communales / intercommunales et gendarmerie, provoque des dysfonctionnements organisationnels et des conflits juridictionnels. Le district d’Aigle est particulièrement touché par cette problématique. Une réforme est devenue indispensable afin d’assurer une plus grande efficience et une meilleure sécurité des citoyens.

Garantir la propriété privée et la liberté de transaction

Le candidat s’oppose fermement au projet de nouvelle loi sur le logement, qui permettra à l’Etat et aux communes de dépouiller les propriétaires de leurs biens immobiliers par un droit de préemption pour réaliser des logements collectifs. Cette expansion des logements ne s’effectue qu’au bénéfice d’une immigration devenue massive. La politique du logement telle qu’elle est envisagée est liberticide et nuit aux droits des propriétaires. Pierre-Yves Rapaz est déterminé à changer les choses.

Des communes fortes et un canton responsable

Les communes ne doivent plus être amenées à jouer un rôle de percepteur déguisé pour le compte des finances cantonales, situation résultant d’incessants transferts de charges de l’Etat vers les communes, éternelles vaches à lait. Pierre-Yves Rapaz s’engage en faveur de l’autonomie des communes et regarde d’un œil critique les phénomènes de centralisation des prérogatives dans les mains du canton.

Le candidat le plus expérimenté

Agé de 49 ans, Pierre-Yves Rapaz a suivi une formation d’agriculture-viticulteur à l’Ecole d’agriculture de Marcelin, dont il ressort avec un CFC. Il est aujourd’hui détenteur d’une maîtrise fédérale. Au niveau politique, Pierre-Yves Rapaz s’engage très tôt. Dès l’âge de 18 ans, il siège au sein du Conseil communal de Bex, qu’il présidera en 2000. Elu au Grand Conseil vaudois en 1995, il fait aujourd’hui partie des députés les plus expérimentés de l’hémicycle. Sur le plan communal, les citoyens bellerins l’élisent à la Municipalité de 2002 à 2006 et de 2011 à aujourd’hui. De 2008 à 2012, Pierre-Yves Rapaz a présidé le groupe UDC au Grand Conseil vaudois et a siégé au sein de la Direction exécutive de l’UDC Vaud.

Section Chablais | Mots-clés , , . | lien permanent.