Bex

Interpellation : Sécurité et Drogue

L’insécurité est au cœur de nos préoccupations.

A Bex,  la vente de drogue se fait toujours et depuis longtemps déjà, au vu et au su de tous. Des dealers sillonnent nos rues en long et large aux alentours de Bex. Ces personnes sont impliquées dans un vaste réseau de trafic de stupéfiants qui alimente toute la région. Vendeurs et acheteurs viennent de Viège, Sion, de Lausanne et de France voisine.

D’autre part, il ya beaucoup de vols par effraction dans les voitures stationnées. On enregistre également des vols par effraction dans les villas, commerces et entreprises.

Ces fléaux font à nouveau suffisamment parler dans notre village, dans lequel nous voudrions se balader sans crainte et pouvoir offrir un avenir sans drogue et sans violence à notre jeunesse. Il ne dépend que de la volonté des uns et des autres, de prendre des mesures sociales, de prévention, de dissuasion et de répression pour éradiquer ces faits.

Depuis 15 ans déjà, la population bellerine réclame des mesures de sécurité. Si rien n’est entrepris prochainement le ras-le-bol pourrait être exprimé d’une manière que personne ne souhaite.

Des mesures doivent être entreprises sans délai : contrôles renforcés aux endroits ou se situe le trafic, harcèlement sans relâche des trafiquants par les forces de sécurité privées et publiques.

Les personnes logées au centre EVAM doivent être surveillées de manière stricte et les contrevenants expulsés. Si parmi les résidents du Centre, des trafiquants sont découverts ils doivent être dénoncés.

  • Est-il possible comme la ville de Lausanne l’a déjà fait, d’interdire les  dealers de territoire ?
  • Depuis l’initiative “Pour que Bex retrouve sa sérénité”, voté le 26.11.2006, quelles démarches ont été entreprises au centre EVAM pour encadrer ses résidents ?
  • Le Conseil d’Etat avait promis d’améliorer la situation à Bex et d’accueillir des familles dans le centre. Qu’en est-il aujourd’hui ?
  • Notre Municipalité peut-elle nous renseigner des décisions qu’elle a déjà prises ou qu’elle compte prendre pour rendre les rues de notre village aux Bellerins ?

Pour le groupe UDC au Conseil communal : Eliane Comte, présidente

14 novembre 2012

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut