Interpellation : “Conserverie de la Baltique”

La conseillère communale Brigitte Delugin, au nom du groupe UDC, a déposé hier une interpellation au Conseil communal de Villeneuve sur la nouvelle construction à la place de “Vieux Pêcheur” :

“Conserverie de la Baltique” : Nouvelle construction à la place du « Vieux Pêcheur »

La fin récente du chantier à l’emplacement du « Vieux Pêcheur », le long des quais de Villeneuve nous a dévoilé une construction pour le moins surprenante.

En effet, le toit réalisé sans avant-toit confère un style général semblable à ce qu’on peut observer dans le nord de l’Allemagne  ou près de la Mer Baltique, mais ne s’harmonise en aucun cas avec les constructions que nous avons, que ce soit sur les quais ou ailleurs dans Villeneuve et encore moins dans la zone du Bourg dont cette construction est sensée faire partie. Elle ne suit pas du tout les critères définis dans le plan d’affectation (PGA). Cet édifice ne respecte pas l’article 45 du règlement communal sur le PGA et la police des constructions qui stipule que les avant-toits doivent avoir une taille de 60 centimètres au minimum, chéneau non compris.

Les boîtes de conserve d’apparence zinguée, collées contre les façades, ainsi que les fenêtres de tailles variables et de disposition fantaisiste, finissent à enlaidir ce bâtiment qui ne s’intègre pas du tout dans la zone du Bourg et sur les quais. On est loin des exigences des articles 47 et 48 du règlement.

Nous avons de la peine à croire que la commune, conformément à l’article 110 du règlement communal, se soit attachée à éviter l’enlaidissement du territoire communal. Grâce à cette construction, nous sommes passés du « Vieux Pêcheur » à la “Conserverie de la Baltique”.

Les questions sont les suivantes :

  1. La réalisation de ce bâtiment correspond-elle aux plans de la mise à l’enquête, en particulier pour les deux points mentionnés plus haut ?
  2. Y a-t-il eu des mises à l’enquête complémentaires ?
  3. Cette construction fait-elle l’objet de dérogations spécifiques aux articles 45,47 et 48 du règlement communal sur le PGA et la police des constructions ?
  4. Si oui, qui a octroyé ces dérogations ?
  5. La municipalité envisage-t-elle d’accorder un permis d’habitation pour ce bâtiment dans cet état ?

Nous remercions par avance la municipalité pour sa réponse écrite.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut